logotype de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

8 juinJe reçois une lettre de M. Lelong avoué.
9 juinOn continue la découverture de la maison rue des Sept-Voies 31.
10 juinOn continue comme hier mais lentement parce qu’il pleut. Je vais chez M. Calla à 4 h. J’ai remis au commis de M. Roussel le dessin de la grille du collège ; je demande deux grilles semblables1.
11 juinÀ 4 heures de l’après-midi M. Picard, architecte-expert délégué par le tribunal, se rend sur les lieux. M. Lelong avoué du ministère est représenté par son principal clerc  ; M. Perducet2 est représenté par M. Rivière architecte3. Après avoir pris connaissance des titres de propriété, il ne reste aucun doute sur la question de mitoyenneté et sur les servitudes existantes. Quant à la question de solidité du mur mitoyen, M. Picard remet les explications qu’il doit donner après la démolition, attendu qu’il lui sera plus facile dit-il de reconnaître alors l’état de ce mur. On se sépare à 5 h ½.
12 juinIl ne se fait rien sur les travaux. La démolition continue.
13 juinDimanche
14 juinOn continue la démolition. Je vais chez M. Calla.
15 juinRendez-vous au bureau pour la remise et la signature des attachements de serrurerie par MM. les inspecteurs. On s’ajourne à demain pour quelques explications.
16 juinOn continue la démolition. On commence les scellements de l’escalier en charpente pour le nouveau bureau dans Montaigu ; 1 maçon et son garçon la journée. Je vais chez M. Calla lui remettre le dernier dessin relatif au comble.
17 juinOn continue la démolition. On commence le levage de l’escalier pour le nouveau bureau dans Montaigu. M. Roussel prend [...]

1. BSG  Ms. 4273 (109) : élévation d’un élément de la grille de séparation avec Sainte-Barbe et d’une pile intermédiaire ;  À M. Roussel. Bibliothèque Sainte-Geneviève, collège de Sainte-Barbe. Grille fermant le chemin d’isolement entre les deux bâtiments sur la place du Panthéon. Deux grilles semblables. Avoir garde à l’inclinaison du sol pour la traverse inférieure. Le 10 juin 1847, Henri Labrouste .

2. Identifié infra comme « propriétaire rue des Sept-Voies 27 » (f. 111v, 28 octobre 1847) et donc mitoyen de la future  maison des employés  qui s’élèvera sur les nos 29 et 31.  La famille Perducet, dont nous avons évoqué le patriarche en établissant les états de service d’un des quais de l’île Saint-Louis, fait le commerce des vins depuis un siècle ; elle a fourni à Sainte-Barbe plusieurs générations d’élèves, qui, pour entrer à la pension ou en sortir, n’ont jamais eu que la rue des Sept-Voies à traverser, dans sa largeur modeste. MM. Perducet y sont encore propriétaires aux n°s 19 et 21, de l’ancien collège Fortet, dont nous allons faire l’histoire.   (Histoire de Paris rue par rue, maison par maison, Charles Lefeuve, 1875).

3. Un architecte du nom d’Alfred Rivière est attesté à Paris au milieu du XIXe s. par Daly (L’architecture privée au XIXe siècle), et le Dictionnaire des monuments (dir. Marie-Christine Lauroa et Jean Colson, 1992).