logotype de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

5.
Mai 1847

1er mai  
2 maiDimanche. Il n’y a pas d’ouvriers.
3 maiOn continue à hourder les paliers de l’escalier et à
4 maicompléter les parties du mur de refend dans l’axe
5 maiqui ont été déposées l’an dernier pour le levage des
6 maifermes du plancher en fer. Ces parties non refaites encore ont cependant été demandées dans le mémoire de fin d’année 1846 et soldées  ; il n’y a donc plus
7 maid’attachements à prendre.
8 maiJ’adresse au ministère le mémoire de M. Mathérion (6 604,80 F).
9 maiDimanche.
10 maiJe suis indisposé pendant quelques jours et je ne vais pas aux travaux. Le journal n’est pas tenu régulièrement jusqu’au 15 où je reviens.
11 maiOn continue la pose des solives de remplissage dans
12 mailes angles du plancher en fer.
13 maiJe vais chez M. Liénard sculpteur1, tout va bien.
14 maiJe vais chez M. Calla, je demande quelques modifications.
15 maiJe viens aux travaux après une absence d’une semaine. Je vérifie le tracé des entailles pour le comble de l’escalier avec M. Durand2, tout me paraît bien. Du côté du mur mitoyen une ferme vient aboutir au droit d’une ancre de la charpente de Sainte-Barbe ; je décide que cette ancre sera supprimée et que l’on attachera la panne de Sainte-Barbe après mes fermes en fer. J’indique ce qu’il faut faire pour les attachements de serrurerie que le bureau doit rédiger pour joindre au mémoire définitif que je demande à M. Roussel.

1. Sculpteur ornemaniste, chargé des éléments de décor destinés à être fondus par Calla (cf. 17 mai).

2. Identifié infra (f. 111, 21 octobre 1847) comme « commis de Roussel ».