logotype de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

18 juilletJ’ai cherché dans la matinée à avoir des renseignements sur la pierre dite vergelet de Silly, pierre de Villers-Cotterêts. J’ai été chez M. Leloir1 entrepreneur qui était absent. Chez M. Gourlier qui ne connaît pas la pierre de Silly et m’engage à voir M. Guillemot. J’ai demandé sur la place Bellechasse2 à un appareilleur qui ne la connaît pas non plus. Chez M. Guillemot qui m’a dit qu’il croyait cette pierre très acceptable et m’a engagé à voir M. Jeanne conducteur pour M. Lacornée3 au ministère des Affaires étrangères. J’ai vu M. Jeanne sur ses travaux. Il m’a dit que cette pierre suivant lui pouvait remplacer le vergelet avec avantage, qu’elle avait les mêmes qualités et qu’elle avait plus d’apparence, qu’il a visité les carrières avec M. Thierry inspecteur de M. Lacornée4 qui partage son opinion et qu’on allait faire au ministère et en pierre de Villers-Cotterêts ou vergelet de Silly des parties qui devaient être faites en banc royal5. Sur les travaux on continue comme la veille. J’ai vu à 4 heures M. Roussel serrurier et son commis.
19 juilletDimanche. On a continué jusqu’à midi seulement.
20 juillet J’ai été à la colonie de Saint-Firmin. On a continué.
21 juilletOn continue la pose comme les jours précédents, et également sur le mur dans l’axe partie au couchant.
22 juilletOn continue. M. Violet remet au bureau 2 feuilles d’attachements. Je lui fais observer qu’ils ne sont pas figurés exactement et qu’on n’a indiqué nulle part les joints biais. MM. les inspecteurs prennent jour pour la vérification.
23 juilletOn continue comme les jours précédents, on ne vérifie pas encore les attachements.

1. … dont l’offre avait été écartée de l’adjudication de la maçonnerie le 11 septembre 1844 (cf. à cette date, f. 30v).

2. … où François-Christian Gau démarrait, en pierre de Châtillon, la construction de l’église Sainte-Clotilde.

3. Jacques Lacornée (1779 ou 1782-1856), architecte entre 1844 et 1855, quai d’Orsay, du bâtiment destiné à abriter le ministère des Affaires étrangères alors situé boulevard des Capucines.

4. Jules Thierry, par la suite inspecteur principal de Visconti sur le chantier du Louvre (1852-1856).

5. Qualité de calcaire très riche en mollusques et algues.