logotype de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

12.
Décembre 1846

1er décembreOn continue comme les jours précédents ; le temps est beau et l’on enlève les échafaudages.
2 décembreIl tombe de la neige pour la première fois de la saison. On continue le levage des fermes et l’on reprend sur le petit côté au levant la construction des arcs intérieurs en maçonnerie.
3 décembreIl fait froid, la neige ne fond pas. Les travaux de maçonnerie sont suspendus. Les serruriers continuent la pose des fermes. J’adresse le rapport de novembre au ministre et j’écris à M. Carteaux en faveur de Loche et de Molard1.
4 décembreIl gèle, les serruriers seuls travaillent.
5 décembreIl fait froid, les serruriers seuls travaillent.
6 décembreDimanche. Il ne gèle plus mais il pleut. On reprend les arcs en maçonnerie sur le petit côté au levant et les serruriers continuent le levage des fermes du plancher.
7 décembreOn continue comme hier. Les arcs en maçonnerie sur le petit côté au levant sont terminés.
8 décembreIl gèle. On ne fait pas de maçonnerie, les serruriers seuls travaillent. Barrot achète une demi-voie de bois.
9 décembreLes serruriers seuls travaillent.
10 décembreLes serruriers travaillent seuls. On apporte cependant du moellon pour les arcs intérieurs.
11 décembreIl neige le matin et presque toute la journée. M. Violet me remet un 3e mémoire de 83 607,12 F, mais sans attachements complets. Il demande un acompte. Je fais faire la proposition et j’envoie chez M. Dessalle pour la signer.

1. L’accident de Molard est noté f. 76, 11 juin 1846. Loche pourrait être le tailleur de pierre blessé le 30 octobre.