logotype de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

7.
Juillet 1849

1er juilletDimanche. Je suis revenu de Beauvais ce matin à 5 heures. Aux travaux on a continué hier, et aujourd’hui on continue, la peinture des arcs autour de la grande salle. La fouille pour les calorifères a été commencée samedi ; j’ai remis à Sauvanet le dessin qui est relatif à ce travail.
2 juilletOn continue les fouilles pour la construction des calorifères et la peinture des arcs de la grande salle. Les poseurs de dalles ne travaillent pas.
3 juilletJ’ai été à la manufacture de Sèvres avec M. de Noüe et plusieurs architectes des Travaux publics ; je ne suis pas venu aux travaux de la bibliothèque. On a continué1.
4 juilletOn continue comme les jours précédents.
5 juilletOn continue. Les trottoirs de la maison à l’angle de la place et de la rue des Sept-Voies sont terminés2.
6 juilletOn continue ; j’écris à M. Cauderan pour les étais des fouilles. Le soir M. Cauderan me demande à faire exécuter ces travaux par un de ses confrères et en son nom pour ce que l’état de sa santé ne lui permet pas de les exécuter lui-même. Je trace avec l’appareilleur adjutor les soupiraux pour le calorifère.
7 juilletOn continue. MM. les conservateurs de la bibliothèque font une visite et demandent diverses choses que je puis faire et un logement à rez-de-chaussée pour M. Charles3. Je me refuse à faire ce logement que je crois impraticable4. J’écris au ministre pour le rapport de juin, une autre lettre pour les médaillons à faire à Sèvres et une pour les logements [...]

1. [Ce même jour] Un arrêté autorise la réalisation d’une frise en terre cuite qui couronnera les armoires de la galerie dans la grande salle de lecture : cette frise de trois cent dix morceaux sera réalisée par Garnaud, potier à Montrouge [Arch. nat, F/21/1364].

2. La loi du 7 juin 1845 avait instauré pour toute la France le système des trottoirs, associé au pavage de chaussées ; l’arrêté du 15 avril 1846 en avait formalisé l’application à Paris, retenant pour principe une proportion de 3/5 de chaussée pour 2/5 de trottoir. [Ce même jour] Le fabricant de bronzes Bonadona, se vantant d’être le fournisseur du bâtiment occupé par le ministère des Travaux publics, demande qu’il soit fait appel à lui pour les appareils d’éclairage au gaz.

3. Charles Casset, employé de bureau puis gardien à la bibliothèque Sainte-Geneviève ; dans une note de travail (BSG  ms. 3939, p. 9) relative aux dimensions des rayonnages destinés aux collections précieuses, Labrouste évoque  ...les grands formats de calcographie [sic] dont les feuilles sont sous la garde actuelle de M. Charles Casset... .

4. Labrouste avait choisi d’implanter ce logement sur le premier palier de l’escalier côté est, dominant le vestibule.