logotype de la bibliothèque Sainte-Geneviève

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

11.
Novembre 1845

1er novembreMalgré la fête on travaille parce que c’est la paye. Clôture des journées d’été, commencement des journées d’hiver1. On continue la pose du bandeau sur la façade et quelques travaux dans la maison rue des Sept-Voies 29-31.
2 novembreDimanche. Le chantier est fermé à cause de la paye d’hier.
3 novembreOn continue comme la semaine dernière.
4 novembreOn continue la pose du bandeau qui est terminé sur toute la façade à la fin de la journée.
5 novembreOn continue la pose de l’assise en pierre sur le mur de refend dans l’axe vers le couchant.
6 novembreOn continue comme les jours précédents.
7 novembreIl vient quelques voitures de vergelet. Pour les morceaux de la frise de 1 mètre sur la rue des Sept-Voies on enlève les échafauds de la petite face au couchant.
8 novembreOn continue ; on enlève des pierres de l’intérieur du bâtiment et on démonte la chèvre de la façade.
9 novembreDimanche. On continue les rangements. On commence à sortir la baraque de M. Georges de l’intérieur.
10 novembreOn commence à remplir les brèches laissées sur les murs de refend pour le passage du chariot, et on monte quelques pierres dures pour les retombées d’arcs sur les contreforts du côté de la rue des Sept-Voies.
11 novembreOn continue comme hier. Mariage de M. Laudin inspecteur.
12 novembreOn continue.
13 novembreOn enlève les échafauds.
14 novembreOn ne fait presque rien, les attachements du mois d’octobre sont terminés et signés, j’envoie le mémoire.

1.  Les journées d’hiver sont, terme moyen, de deux heures plus courtes, et leur prix n’est ou ne doit être que de 1/8e de moins ; mais le plus ordinairement maintenant, elle n’est que de 0F25 de moins pour chaque classe d’ouvriers.  ((B. Mignard, Guide des constructeurs, ou Traité complet des connaissances théoriques et pratiques relatives aux constructions…, p. 173)).